Du 7 au 23 mai 2019 s’est tenu à l’Institut national des maladies transmissibles (NICD) de Johannesburg un cours d’épidémiologie et de statistique avancées. Le cours a été donné par le Dr Matthias Borchert (RKI Berlin). Au total, 14 participants de la RDC, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Sierra Leone, de la Guinée et de l’Afrique du Sud ont participé au cours de 15 jours pour apprendre et appliquer les méthodes statistiques avancées et pratiques utilisées en épidémiologie. Le contenu de la formation comprenait l’analyse de régression, la gestion avancée des données et l’analyse des études cas-témoins, ce qui a été enseigné pendant les cours magistraux, les séances interactives et de groupe, ainsi qu’un volet travail et examen écrit.

Juste après, du 27 mai au 6 juin 2019, un deuxième atelier sur le thème “Biologie Moléculaire” a été donné au NICD, organisé par nos collègues de l’UP et du NICD. Au total, 9 candidats des 4 pays ANDEMIA ont participé à l’atelier.
Au cours d’une formation pratique, les participants ont traité des échantillons cliniques humains de patients ANDEMIA d’Afrique du Sud et de souches ou témoins isolés. L’objectif de la formation était d’améliorer les compétences en techniques moléculaires pour chacun des 3 syndromes ANDEMIA, comme la PCR multiplex en temps réel et l’application d’un macroarray, ainsi que les bonnes pratiques de laboratoire, l’interprétation des résultats, le stockage des données et le contrôle qualité.