Afin de soutenir les collègues congolais dans la pandémie actuelle, une formation en laboratoire sur le diagnostic moléculaire du SARS-CoV-2 et la sérologie a eu lieu à l’INRB à Kinshasa.

Pendant un séjour de 3 semaines (05.-28.08.2020), Caroline Röthemeier du RKI, Allemagne et l’équipe congolaise d’ANDEMIA ont examiné des échantillons qui avaient été régulièrement prélevés chez les participants d’ANDEMIA depuis décembre 2019. L’ARN a été extrait de plus de 600 prélèvements nasaux/pharyngés de patients présentant des symptômes respiratoires aigus et a été testé pour le SARS-CoV-2. En outre, 480 échantillons de sérum ont été soumis à des tests sérologiques pour détecter la présence d’anticorps à long terme (IgG) contre le SARS-CoV-2. Les échantillons séropositifs seront désormais testés par un test de neutralisation au RKI.

Le personnel local formé par Mme Röthemeier est maintenant également responsable de l’analyse dans le cadre d’une étude sur les anticorps du SARS-CoV-2 chez les travailleurs de la santé et leurs familles à Kinshasa. Cette étude est réalisée en coopération entre le RKI, l’INRB/Kinshasa, l’IMT/Anvers et l’IRD/Montpellier.

Cette formation a été soutenue financièrement et organisationnellement par les projets ARGOS/GHPP et ZIG3/RKI respectivement.