En préparation du lancement d’ANDEMIA en Côte d’Ivoire, nous avons organisé un atelier visant à doter les deux sites urbains de Bouaké et Guiglo de l’expertise et des capacités de diagnostic nécessaires en bactériologie, avec un accent sur la culture sanguine et la surveillance de la RAM. Cet atelier a été financé par le Global health Program du ministère fédéral de la Santé de l’Allemagne. L’objectif de la formation était d’améliorer les routines pré-analytiques (échantillonnage, logistique de transport, préparation des milieux de culture), de mettre en place un système d’hémoculture semi-automatisé (BacT/Alert) à Bouaké, d’enseigner les techniques d’identification bactériologique, les tests de sensibilité aux antimicrobiens et de les interpréter en utilisant les seuils de rupture EUCAST.

Feld3

Notre atelier pratique ” Épidémiologie de terrain ” à Bouaké en Côte d’Ivoire a permis aux participants de tous les pays partenaires d’ANDEMIA d’acquérir des connaissances de base en épidémiologie et cartographie des risques, suivies d’une formation pratique à l’exemple du virus Lassa, dont la présence a été démontrée dans la partie nord de la Côte d’Ivoire.
Les fièvres hémorragiques virales, comme l’Ebola ou la fièvre de Lassa, sont responsables des épidémies en Afrique de l’Ouest et ont un impact énorme sur la santé humaine, comme le démontre la récente épidémie d’Ebola. Certains de ces virus (par exemple le virus Lassa) ont leur origine chez les animaux sauvages, par exemple les rongeurs. Les compétences épidémiologiques ainsi que les connaissances sur les interactions entre les humains et les animaux sont très importantes pour déterminer les zones à haut risque et réagir rapidement en cas d’épidémie. Cet atelier a été parrainé par des fonds du Programme de santé mondiale du ministère allemand de la Santé.